Les notaires d’Auvergne présentent le baromètre 2018 de l’immobilier

Etat du marché, prix des logements, tendances par département...La Chambre interdépartementale des Notaires d’Auvergne présentera le bilan du marché 2018 de l’immobilier en Auvergne, jeudi 14 mars 2019, à Clermont-Ferrand. Explications.
 
picto pdfCommuniqué baromètre immobilier
Communiqué baromètre immobilier
Télécharger (PDF)
Les notaires d’Auvergne présentent le baromètre 2018 de l’immobilier

De la signature de l’avant-contrat à l’acte définitif, des formalités administratives, en passant par le calcul des différentes taxes et leur déclaration à l’administration, les notaires sont de véritables experts en immobilier. C’est pourquoi, la Chambre interdépartementale des Notaires d’Auvergne, présidée par Maître Stéphane Barre, présentera le baromètre du marché au titre de l’année écoulée, jeudi 14 mars 2019 à Clermont-Ferrand.

Quelle a été la tendance ? Parmi les 960 000 ventes immobilières conclues en France pour 2018, 31218 transactions ont été enregistrées pour l’Auvergne pour le secteur de l’ancien. Le Puy-de-Dôme représentait la moitié des ventes. 23% pour l’Allier, 18% pour la Haute-Loire et le Cantal fermant la marche avec 11%. Au global, le marché auvergnat enregistre une hausse limitée à 1%.

Tendances par département

Dans le Puy-de-Dôme, où le marché est plus attractif des 4 départements, le prix médian de vente pour une maison est 155 000 €. Le type de bien recherché porte sur un 5 pièces. Du côté des appartements, plus d’un quart des ventes s’effectue sur un 3 pièces ; le prix médian de vente de 1 740 €/m2. Plus généralement, les prix ont progressé de 2,3 à 3%.

Du côté de l’Allier, il faut compter environ 95 000 euros pour acquérir une maison de 4 pièces (27,9% des ventes). L’appartement plébiscité est un 3 pièces (39,4% des ventes) dont le prix est de 990 euros le m2. Les prix du marché sont en recul. -1,2% pour les maisons et -4,6% pour les appartements.

Pour la Haute-Loire, une maison de 6 pièces et plus se négocie autour de 115400 euros tandis qu’un appartement de 3 pièces est généralement vendu aux alentours de 1040 euros le m2. Les prix du marché sont en recul de -3,8% pour les maisons et -4,5% pour les appartements.

Dans le Cantal, une maison de 4 pièces peut s’acquérir autour de 78000 euros tandis qu’un appartement de 4 pièces s’achète aux alentours de 1190 euros le m2. Si le prix des maisons a reculé de 13,3%, celui des appartements est en hausse de 16,2%.

Prix des villes-préfectures

A Clermont-Ferrand, le prix au m2 par transaction, est le plus élevé des quatre villes-préfectures. Pour les maisons et appartements anciens, il se situe dans une moyenne de 1770 euros. A Moulins, la moyenne est 1100 euros. Vient ensuite Le Puy-en-Velay où il vient s’établir à 1070 euros. Le Cantal présente la moyenne la moins élevée : 910 euros m2

Pour les 4 départements, le taux de crédit bancaire pour accéder à la propriété reste très favorable, estimé à une moyenne de 1,49%.

© 2019 / CD & Associés - Tous droits réservés