L’ASA des Champagnes modernise son système d’irrigation

L’ASA des Champagnes qui vient de procéder au remplacement de sa station de pompage située à Vicq. 
picto pdfCP Asa des Champagnes
CP Asa des Champagnes
Télécharger (PDF)
L’ASA des Champagnes modernise son système d’irrigation

Saint-Bonnet-de-Rochefort (Allier) - Optimiser les ressources en eau, économiser l’énergie et obtenir une irrigation de qualité en bout de réseau. Tel est l’objectif de l’ASA des Champagnes qui vient de procéder au remplacement de sa station de pompage située à Vicq. 

L’association syndicale gère en effet l’irrigation en direction de 12 exploitations agricoles et permet de couvrir les besoins en eau sur une surface de plus de 400 hectares, répartis entre les communes d’Ebreuil, Naves, Saint-Bonnet-de-Rochefort et Vicq. 

Ce projet, qui a fait l’objet d’une étude préalable par la Chambre d’agriculture de l’Allier, est soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, l’Union européenne (FEADER) et Hydroption (CEE). La Somival s’est chargée de la conformité de l'appel d'offres. Ce projet va conforter les débouchés économiques des exploitations agricoles en polyculture et élevage. En effet, dans cette partie du Bourbonnais, les cultures irriguées sont diverses :  maïs grain, ensilage, lentilles, luzerne, petits fruits, haricots secs, maïs pop corn. Certains printemps et/ou automne sec(s), les céréales à paille ou du ray grass sont également irrigués.

Sécuriser la production

Sujettes aux aléas climatiques et bénéficiant de sols à faible réserve en eau, ces cultures auraient un rendement trop médiocre sans irrigation. De même, les exploitants du secteur doivent sécuriser leurs productions, dont une partie est destinée à la vente en coopérative et négoces locaux, en perspective d’une valorisation dans le secteur alimentaire. Et d’autres en soutien aux éleveurs. 

Obsolescent et énergivore, le système de pompage de l’ASA des Champagnes a donc été intégralement revu en ce printemps 2021 par Eiffage Energie, entreprise spécialisée en hydraulique et électricité : 

- La station de pompage de Vicq a été remplacée, avec un système de variation de vitesse, permettant des économies d’énergie de 20% ; 

- Les surpresseurs de Saint-Bonnet-de-Rochefort et Vicq, qui alimentent et distribuent l’eau jusqu’aux points hauts du réseau, ont bénéficié d’une réfection pour garantir une pression homogène et régulière ; 

- Les systèmes hydrauliques et électriques ont fait l’objet d’une mise à niveau. 

Captés à la station de pompage par prélèvement dans la Sioule, au lieu-dit les Valignards, ce sont en moyenne 500 000 m3 d’eau par campagne qui circulent dans un réseau de 25 kilomètres, pour être distribués par les surpresseurs de Saint-Bonnet-de-Rochefort et Vicq mais aussi parvenir jusqu’à Ebreuil et Naves.

L’irrigation se pratique ensuite au moyen d’enrouleurs pour la quasi-totalité des surfaces. Ils assurent, sans intervention pendant leur travail, l’arrosage des parcelles en bandes successives. Chaque irrigant dispose d’un sous-compteur pour suivre sa consommation et régler le volume consommé. 

Mieux planifier l’irrigation 

Au-delà des économies d’énergie, c’est aussi un système de pilotage qui va optimiser l’irrigation dans les exploitations. En effet, la modernisation des installations donne désormais plus de flexibilité pour répondre aux besoins des cultures, en étalant les plages horaires d’arrosage. De même, c’est un gain de fiabilité qui prémunit des casses et des pannes.   
“Avec cet investissement d’un montant de 330 000 euros, nous montrons que la modernisation de notre système d’irrigation permet un usage raisonné de l’eau mais aussi que nous nous inscrivons pleinement dans la transition énergétique demandée par l’Union européenne” explique Adelaïde GIRAUD, Présidente de l’ASA des Champagnes. 

L’efficience de l'eau est donc au cœur des projets des exploitants qui, en plus d’éviter l’aspersion des surfaces non agricoles, suivent les conseils délivrés par la Chambre d’agriculture de l’Allier et ont notamment adapté le travail du sol pour un meilleur usage de la ressource hydrique. 

Qui sommes-nous ?
 
Créée en 1992 par et pour un groupe d’agriculteurs sous la présidence de Jean-François Henry, l’Association Syndicale Autorisée d’irrigation de Vicq, dite « ASA des Champagnes » fédère aujourd’hui 43 propriétaires de terres agricoles et permet à 12 exploitations agricoles de polyculture-élevage ou de polycultures de bénéficier de la fourniture d’eau pour l’irrigation réparties sur 4 communes : Vicq, Saint Bonnet de Rochefort, Ebreuil et Naves. Le syndicat est composé de 9 membres dont 6 titulaires (3 femmes / 3 hommes). 

© 2021 / CD & Associés - Tous droits réservés